Pouces d’Yvelines

16 Communes adhèrent à Pouces d’Yvelines

La famille Pouces d’Yvelines s’agrandit, 16 communes ont adhéré. Elle n’attend plus que vous.

Un tel réseau a besoin d’une taille critique pour fonctionner, des conducteurs et des passagers.

Quelques démarches administratives suffisent pour obtenir macarons et badges pour covoiturer  en toute sécurité.

L’appli mobile arrive très bientôt qui facilitera la visibilité des membres du réseau.

A très bientôt.

Pour vous inscrire c’est simple un clic sur ce lien http://rezopouce.fr/

La fondation MACIF soutient Rezo Pouce avec l’association Pouces d’Yvelines

Rezo Pouce est un dispositif d’auto-stop organisé qui vise à compléter les transports en commun dans des territoires ruraux ou péri-urbains peu desservis. Initié à Moissac dans le Tarn et Garonne, ce réseau basé sur la solidarité se développe partout en France et notamment dans les Yvelines, porté par l’association Pouces d’Yvelines. La fondation MACIF soutient Rezo Pouce au niveau national et vient d’accorder une subvention de 15 000 € à Pouces d’Yvelines.

Agir sur la précarité de mobilité

De nombreux habitants de territoires peu denses ont des difficultés pour se déplacer s’ils ne disposent pas d’une voiture. La précarité de mobilité affecte des personnes aux revenus modestes mais également toutes les personnes qui ne peuvent conduire pour des raisons d’âge ou de santé.
« Il n’y aura pas de solution miracle avec des bus à toutes les heures dans tous les villages et hameaux. Il faut innover et être pragmatique en période de récession budgétaire. Pouces d’Yvelines s’inscrit dans cet état d’esprit : travaillons solidairement et à tous les échelons pour offrir une solution de mobilité à nos lycéens et à nos habitants, plus nombreux qu’on ne l’imagine, qui n’ont pas de voiture et ne peuvent se déplacer seuls. » Pierre Souin, Maire de Marcq et vice-président de Pouces d’Yvelines

Une solution simple et solidaire

Rezo Pouce est un système de covoiturage solidaire : le passager propose au conducteur une participation aux frais de voyage (carburant, péage) qu’il accepte ou non. Les conducteurs et passagers sont identifiés et des arrêts mis en place par les collectivités.
« C’est adapté aux petits déplacements car l’absence de prise de rendez-vous donne de la souplesse et élimine les contraintes pour les conducteurs : tout le monde peut s’inscrire et l’utiliser en fonction de sa disponibilité. D’autre part Rezo Pouce créé du lien social et contribue à la lutte contre le réchauffement climatique. » Olivier Guittard, Vice Président de Pouces yvelines
« L’étalement urbain a complexifié l’organisation de la mobilité sur les territoires ruraux et périurbains, sur lesquels 20% des personnes en âge de travailler rencontrent des difficultés de mobilité. On connaissait l’auto-stop classique et le co-voiturage, voici un intermédiaire : le covoiturage « spontané » (ou auto-stop organisé). Ce dispositif répond de manière très innovante à un vrai besoin de mobilité sur le territoire du 78. » Alice Sorel, Chargée de mission Fondation Macif en région Île-de-France.
« Animée aujourd’hui uniquement par des bénévoles, l’association Pouces d’Yvelines a bénéficié du soutien de la région Ile de France et a reçu notamment un trophée de la mobilité à l’occasion des Assises de la Mobilité organisées par le STIF en novembre 2016.
Le soutien de la Fondation MACIF est très important pour Pouces d’Yvelines » « Au-delà de l’apport financier nous permettant de développer et animer le réseau, c’est une reconnaissance du sérieux et de l’intérêt du dispositif, qui pourra rassurer les collectivités. » Armel Pitois, Président de l’association Pouces d’Yvelines

Pouces d’Yvelines en février 2017 :

– 18 communes adhérentes et des contacts avec plusieurs intercommunalités
– Plus de 350 inscrits
– Une application mobile Rezo Pouce qui sera déployée au printemps

La Fondation MACIF :

La Fondation d’entreprise du groupe Macif développe, soutient et accompagne, depuis 24 ans, des programmes relevant de l’innovation sociale en France. Elle valorise les solutions innovantes dans les domaines de la santé, de la mobilité, de l’habitat, de la finance solidaire et du lien social. Son action menée en collaboration avec une pluralité d’acteurs publics et privés dans le cadre d’une démarche résolument proactive, entend accompagner des projets qui s’inscrivent dans la durée. La Fondation Macif a pour vocation de prolonger le dessein social de son fondateur, la Macif, entreprise mutualiste. En 2016, la Fondation Macif a accordé plus de 3 millions d’euros de subventions et accompagné l’émergence et le développement de 195 projets. Pour plus d’informations : http://www.fondation-macif.org

À propos de Rezo Pouce

Rezo Pouce est né en octobre 2010 à Moissac dans le Tarn et Garonne sous l’impulsion de neuf collectivités. L’objectif est de répondre aux problèmes de mobilité du territoire, créer du lien social et de la solidarité, réduire les émissions de gaz à effet de serre et l’engorgement routier. L’association s’est développée largement en Midi-Pyrénées et, depuis 2015, la SCIC Rezo Pouce déploie le dispositif partout en France en apportant les outils et le support aux collectivités et organisations locales (telles que Pouces d’Yvelines pour les Yvelines). Plus de 600 communes ont adopté Rezo Pouce et ce nombre devrait doubler en 2017. Une application mobile complètera le dispositif au printemps 2017. Pour plus d’informations : http://www.rezopouce.fr

Contacts / Presse :

Groupe Macif • Claire Maynadier • 01 55 31 67 18 – 06 28 11 56 38 – cmaynadier@macif.fr
Rezo pouce • Bénédicte Roze • 05 63 05 08 00 – contact@rezopouce.fr
Pouces d’Yvelines • Armel Pitois • 06 72 54 32 22 – contact@poucesdyvelines.fr

Trophée de la mobilité pour Pouces d’Yvelines : Après le plan 1000 bus, pourquoi pas un plan 1000 pouces ?

trophe-de-la-mobiliteA l’occasion des Assises de la Mobilité du STIF, Stéphane Beaudet vice-président de la région IDF en charge des transports a remis à Armel Pitois et Olivier Guittard (fondateurs de Pouces d’Yvelines), le trophée de la mobilité 2016 dans la catégorie « Modes individuels motorisés et sécurité routière ».

Ce trophée remporté ex aequo avec le PNR du Gâtinais Français vient plébisciter le dispositif d’auto-stop organisé Rezo Pouce que les 2 structures mettent actuellement en place en IDF. Alain Jean le fondateur de Rezo Pouce présent lors de cette cérémonie pouvait être très satisfait. « Rezo Pouce atteindra très probablement 1200 communes à travers toute la France en 2017 et l’arrivée de l’application mobile Rezo Pouce développée par Transdev facilitera l’utilisation du service ».

Ce dispositif de covoiturage solidaire et gratuit pour les utilisateurs est sécurisé avec des conducteurs et passagers identifiés et des arrêts mis en place par les collectivités. « C’est adapté aux petits déplacements car l’absence de prise de rendez-vous donne de la souplesse et élimine les contraintes pour les conducteurs : tout le monde peut s’inscrire et l’utiliser en fonction de sa disponibilité » précise Olivier Guittard. « D’autre part Rezo Pouce créé du lien social et contribue à la lutte contre le réchauffement climatique. »

Pierre Souin maire de Marcq et vice-président de Pouces d’Yvelines représentant les élus précise la situation des élus: « Il n’y aura pas de solution miracle avec des bus à toutes les heures dans tous les villages et hameaux. Les équipes municipales des communes adhérentes l’ont bien compris. Il faut innover et être pragmatique en période de récession budgétaire. Pouces d’Yvelines s’inscrit dans cet état d’esprit : travaillons solidairement et à tous les échelons pour offrir une solution de mobilité à nos lycéens et à nos habitants, plus nombreux qu’on ne l’imagine, qui n’ont pas de voiture et ne peuvent se déplacer seuls. Par ailleurs, le fait qu’une grande entreprise de transport collectif comme Transdev soit partenaire de Rezo Pouce prouve la complémentarité des dispositifs et la nécessité de les mettre en relation. »

Michel Recoussines, secrétaire de Pouces d’Yvelines et maire de Méré avec des parkings de gare saturés dresse le même constat. « Nous allons agrandir nos parkings mais cela ne suffira pas. Il faut changer les comportements, le covoiturage, et notamment Rezo Pouce est une solution peu couteuse pour la collectivité pour faciliter l’accès à la gare et réduire les besoins de stationnement. »

Pour Armel Pitois, président de Pouces d’Yvelines, le constat est clair : « Ce trophée est un signal fort et sans ambigüité : Rezo Pouce est une solution reconnue par la région comme pertinente en territoire rural et péri urbain. Les assises de la ruralité organisées par le conseil départemental des Yvelines au printemps ont mis en évidence que le transport est une priorité des habitants. Avec déjà plus de 300 inscrits et 16 communes, Pouces d’Yvelines va rapidement passer à une autre dimension. Ce serait magique de voir la région, le département des Yvelines, les collectivités travailler ensemble avec les transporteurs et les associations à la construction d’un plan 1 000 Pouces complémentaire aux transports en commun. »

Denise Poelaert Trésorière Pouces d’Yvelines de conclure : « Nous invitons également toutes les sociétés et organismes qui veulent s’investir et devenir nos partenaires à nous rejoindre. Le futur s’écrit maintenant.»

Informations complémentaires :

Le grand jour pour Pouces d’Yvelines

2. AFFICHES A4_sans bord perdu

Nous y voilà !

Après tous ces mois à courir les Yvelines pour présenter, expliquer, nos globe-trotters se posent à Méré qui accueille les premiers conducteurs et premiers passagers du réseau Pouces d’Yvelines.

L’inauguration du réseau Pouces d’Yvelines, s’accompagneront d’un concert et de distribution de crêpes gratuites.

Des véhicules siglés relieront la gare de Méré à la mairie ou au Centre Commercial Casino de 13h00 à 17h00.

Affiche2_PdY_2016-04-04

 

Vous pouvez vous inscrire sur le site de RézoPouce ici muni d’une photo et du scan de votre pièce d’identité.

Nous pouvons vous fournir aussi la charte à remplir contactez-nous.

 

 

Pouces d’Yvelines : rentrée active pour l’association

Pouces d’Yvelines met en place un dispositif d’auto-stop organisé en partenariat avec Rezo Pouce ; premier réseau pleinement opérationnel déployé en Midi-Pyrénées.

Les évènements se succèdent à une cadence soutenue en cette rentrée !

Le 12 septembre 2015 : Alternatiba Centre Yvelines à Jouars-Pontchartrain

Démarrage en trombes… d’eau tout d’abord à l’Alternatiba de Jouars-Pontchartrain ! Ce festival organisé par des citoyens et des associations locales regroupées en collectif, soutenu par le Parc Naturel de la Haute-Vallée de Chevreuse et la région Ile de France, présentait de manière festive et avec des animations, de nombreuses alternatives concrètes et locales au changement climatique. Pouces d’Yvelines fondée par Beynes en Transition et Villages d’Yvelines en Transition est représentative de ces actions citoyennes positives.

Alternatiba était donc une très bonne occasion pour une première rencontre du public et malgré la pluie, le stand a connu un grand succès et enregistré des dizaines de pré-inscriptions.

Olivier Guittard qui cumulait les 2 casquettes d’organisateur de l’Alternatiba et de cofondateur de Pouces d’Yvelines passe en coup de vent sur le stand entre 2 conférences : « Les nombreuses pré-inscriptions nous démontrent que nous ne nous étions pas trompés dans notre approche. Les adultes sont très réceptifs pour eux-mêmes mais aussi pour leurs enfants, notamment les lycéens qui pratiquent déjà l’auto stop dans des conditions pas toujours très rassurantes ».

DSC01293

Le stand de Pouces d’Yvelines pendant une éclaircie …

Des visiteurs bravant la pluie pour s’inscrire.20150912_161608_br

Le 18 Septembre 2015 : assemblée générale avec les élus

Intéressées dès le début du projet, les communes de Marcq, Thoiry, Bazoches sur Guyonne, Boissy-Sans-Avoir, et Méré ont confirmé leur soutien en devenant les premières communes fondatrices de l’association Pouces d’Yvelines.

Dans une ambiance chaleureuse et studieuse, cette première réunion dans la mairie de Marcq à l’invitation de Pierre Souin, a permis de répartir les rôles au sein du bureau qui incorpore désormais les représentants des communes. Les élus sont pleinement impliqués dans ce projet pour la réussite duquel leur connaissance du terrain et des besoins des habitants est indispensable.

Le partenariat avec Rezo Pouce a été confirmé ainsi que le principe de l’embauche d’un chargé de mission pour l’implantation et l’animation du réseau. La subvention de 50 000 euros accordée par le conseil régional permettra d’initier la constitution du réseau.

« Avec une gare SNCF sur notre commune, nous sommes en première ligne pour gérer les problèmes de saturation des parkings et proposer des solutions innovantes » déclare Michel Recoussines le maire de Méré qui accueillera les élus des communes d’une grande partie du département le 08 octobre en sa mairie pour une présentation du dispositif avec le fondateur de Rezo Pouce.

AG_Marcq_PDY_2

De gauche à droite Michel Recoussines Maire de Méré, Mesdames Roselyne Basquin conseillère municipale et Denise Allely maire adjoint de Bazoches-sur-Guyonne, Pierre Souin maire de Marcq, Olivier Guittard de Villages d’Yvelines en Transition, Armel PITOIS de Beynes En Transition, Jacquy Mathé maire adjoint de Boissy-Sans-Avoir.

Vide grenier Plein d’idées le 20 septembre aux Mesnuls :

Pour la première fois en parallèle de la brocante, Michel Podolak, élu aux Mesnuls, avait sollicité les associations porteuses de projets pour la transition qui méritaient d’être valorisées. Si le report de 7 jours a permis de réaliser une brocante sous le soleil, nombre d’associations qui avaient prévu de venir le 13 étaient absentes car engagées pour l’Alternatiba de Rambouillet.

Néanmoins Pouces d’Yvelines a répondu présent et Armel Pitois, le cofondateur de Pouces d’Yvelines ne regrette pas le déplacement : « Les élus présents ont plébiscité le dispositif de Pouces d’Yvelines qui est une des solutions face à la carence en transport en commun, notamment pour les jeunes. Les parents aussi se sont dits « emballés » par cette nouvelle offre et les dizaines de préinscriptions recueillies encore aujourd’hui en sont l’illustration. Les visiteurs qui n’habitent pas Marcq, Thoiry, Bazoches-sur-Guyonne,

Boissy-Sans-Avoir ou Méré, les premières communes adhérentes, souhaitent encourager leur municipalité à rejoindre le réseau ».

Michel Podolak conclut : « La venue de Pouces d’Yvelines et l’intérêt que cette association a suscité tant auprès de la population que des élus me conforte dans l’idée qu’il faut aider les associations porteuses de projets de société innovants à se faire connaitre. Tout le monde sera gagnant et je donne rendez-vous à l’année prochaine aux associations qui n’ont pu venir ».

20150920_170400_brArmel Pitois co fondateur de Pouces d’Yvelines et Michel Podolak l’initiateur du « Vide grenier Plein d’idées » aux Mesnuls.

Pouces d‘Yvelines, un projet qui ne laisse pas indifférent !

Informations complémentaires :

Pouces d’Yvelines :

Association fondée en 2015 par Beynes en Transition et Villages d’Yvelines en Transition visant à développer dans les Yvelines un réseau d’autostop organisé sur le modèle de Rezo Pouce qui fonctionne déjà depuis plusieurs années en Midi-Pyrénées.

Président de Beynes en Transition : Armel Pitois / armel.pitois@wanadoo.fr / 06 72 54 32 22

Vice-président de Villages d’Yvelines en Transition : Olivier Guittard / vytransition@laposte.net / 06 98 96 21 01

Articles dans les journaux

Alternatiba Centre Yvelines

POUCES D’YVELINES

Nous sommes fiers de vous présenter le futur proche de vos déplacements entre les villages du centre Yvelines.

Cliquez sur l’image:

REZO-POUCE

Auto-stop de proximité

Innovons pour plus de Mobilité: l’autostop de proximité

Sans voiture difficile de se déplacer entre les quartiers de Beynes.

Les transports en commun actuels sont disponibles à des horaires fixes sur des périodes réduites et ne desservent pas toutes les rues… Enfin tout le monde n’a pas les moyens ni l’envie (surtout pour la nouvelle génération) de posséder une voiture…

Solution :

Pour apporter une véritable offre de service à toute heure et sans grand investissement nous voulons mettre en place un service innovant qui fonctionne déjà ailleurs en France.

L’autostop de proximité. Comment cela fonctionne- t-il ?

Nous souhaitons porter auprès des collectivités une structure pour accueillir et identifier toutes celles et ceux qui souhaitent pouvoir utiliser ce service. Ainsi que vous soyez automobiliste ou piéton (majeur ou mineur), du fait de votre inscription vous serez identifié et donc connu. Il vous sera remis alors différents moyens de communications pour que vous puissiez être reconnu sur la voirie et donc voyager avec une personne de notre association que vous connaissez.

Détail des objectifs:

Pourquoi ce système ? C’est celui qui va vous permettre de circuler à tout moment de la journée, sur un territoire regroupant plusieurs communes. Dans le même temps le conducteur diminuera son poids carbone et un sentiment de solidarité se développera dans la région.

Démonstration :

Vous êtes âgé et sans moyen de locomotion, vous pouvez à proximité de chez vous (à quelques dizaines de mètres) vous poster sur le trottoir à un endroit bénéficiant d’une signalétique. Vous indiquez le lieu où vous souhaitez vous rendre à l’aide d’un kit qui vous sera fourni.

Pour l’automobiliste qui passe et qui a adhéré à l’association, son véhicule est équipé d’un macaron qui vous permettra de l’identifier. Il s’arrête puisqu’il vous a identifié et vous propose de vous emmener à votre lieu de destination. Cela vous permettra d’aller faire vos courses aux différents centres commerciaux de la ville (Mauldre, Val, Centre bourg).

Un autre exemple, votre enfant est au lycée de Villiers Saint-Frédéric, il termine plus tôt que prévu, il pourra bénéficier du système et rentrer en toute sécurité à toute heure.

Les utilisations de ce principe de solidarité se combinent à l’infini.

Mise en œuvre :

Pour être efficace, le système ne nécessite pas d’infrastructures autres que des marquages ou dispositifs de signalisation. Par contre il nécessite un accompagnement et une structuration qui pour être pleinement efficace se déploie sur plusieurs communes. Nous avons déjà contacté des associations de communes limitrophes qui militent pour ce système et veulent le mettre en place également.

Il va sans dire que nous ne pouvons pas faire n’importe quoi sur la voirie. C’est aussi pour cela que nous avons également pris contact avec la région (en charge de tous les transports sur l’IDF) qui s’est d’ores et déjà montrée intéressée par ce dispositif innovant. En effet cette offre vient compléter le bouquet d’offres de transports collectifs à moindre coût et permet un maillage fin du territoire qu’un réseau de bus ne pourrait raisonnablement assurer. Enfin les taxis ne sont pas impactés par cette offre car les prestations et les conditions de déplacements ne sont pas de même nature. A terme, au contraire avec l’abandon de la 3ème ou 2eme voiture, l’usage occasionnel de taxi restera d’un coût largement inférieur au coût annuel d’une voiture.

Moyens financiers et humains :

L’argent, le nerf de la guerre… Dans le cas présent, les sommes à investir sont très limitées. Pas de matériel roulant donc de bus, pas de chauffeur à indemniser au mois… reste des panneaux, des marquages, des kits papiers pour normaliser les destinations. Le plus gros poste sera celui de la communication pour assurer le lancement et le suivi. Là encore nous avons déjà rencontré les responsables du réseau le plus en avance en France et pourrons bénéficier de tous leurs retours d’expérience pour éviter de reproduire leurs petites erreurs de jeunesse !

La région propose de soutenir les dispositifs de mobilité innovants : C’est le moment pour les collectivités d’en profiter et se démarquer par des projets novateurs !

En résumé, économique, propices aux nouvelles rencontres, intergénérationnel, local , écologique !

N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques dans la rubrique commentaires.