Les avantages de l’agroforesterie

L’agriculture dans les règles de l’arbre.  

L’agroforesterie désigne l’ensemble des pratiques agricoles qui intègrent l’arbre dans l’environnement de production, et s’inspirent, en termes agronomiques, du modèle de la forêt. C’est un mode d’utilisation des terres où des arbres sont délibérément associés aux cultures ou à la production animale pour former une même unité. L’interaction biologique et physique entre les cultures et l’élevage est modifiée pour améliorer la production agricole des terres.

Voici quelques avantages qui découlent de l’agroforesterie bien conçue et bien gérée :  

  1. Augmentation du rendement des cultures et gains économiques
  2. Conservation du sol et amélioration de la qualité du sol
  3. Absorption du dioxyde de carbone (CO2
  4. Augmentation de la biodiversité

Cultiver avec les arbres est un retour à l’évidence. Les systèmes agroforestiers sont ancestraux, variés, multifonctionnels, présents partout dans le monde.

Terre désœuvrée Paysage riche grâce à l’agroforesterie

Illustration réalisée par l’Association Française de l’Agroforesterie

Si vous voulez en connaître  plus sur l’agroforesterie : 

Texte réalisé par Eric P.


Notre équipe se mobilise pour donner un air de fête au Répar’Vélo de Pascal.

Le Répar’Vélo à Beynes, vous connaissez ? 

Non ? Vous saurez tout en cliquant dans l’encadré :

Pour aider Pascal qui organise le Répar’Vélo à Beynes, un petit groupe de notre association “Beynes En Transition”  lui propose de réaliser une signalisation qui soit plus visible et festive. 

Notre motivation est simple : faire encore mieux connaître cet atelier de bénévole pour qu’un maximum de Beynois sortent leurs vélos qui dorment au fond des garages. Souvent, ils ont simplement des petits soucis mécaniques ou de sécurité. Ainsi, les voitures restent de plus en plus dans le garage pour les petits trajets.  

Pendant le confinement en novembre 2020, on se retrouve en visio pour réfléchir et trouver ensemble les idées : 

On définit les objectifs :  

  • Signaler sur la rue de la République, le lieu du Répar Vélo + Parking. 
  • Expliquer le but de l’événement à tous les passants.
  • Animer notre village par une ambiance festive : “La fête du vélo” une matinée tous les mois.

Où ? :   Dans le centre du Village, essentiellement rue de la république pour signaler l’événement rue des Clos, juste à côté, mais dans une petite rue écartée du grand passage.   

Quand : le matin de l’événement.  

Comment : Disposer des vélos décorés afin d’être bien visibles et donner un esprit festif, le long de la rue de la République (fort passage) avec de grands panneaux indiquant : Atelier Bénévole, le lieu et comment s’y rendre…      

Action !

Seul un petit groupe (COVID oblige…) se retrouve un samedi matin, rue de la République, pour définir les positions des vélos et la taille des panneaux  : 

Seconde rencontre par visio (Eh oui la COVID est toujours autour de nous…),  on définit le « qui fait quoi »… en fonction des initiatives et des propositions de chacun. 

Pour imaginer le graphisme, le rendu des couleurs,  les proportions des panneaux, on réalise des “maquettes informatiques” qu’on se partage.

Michel découpe des panneaux de publicité récupérés à la taille définie (c’est bien dans nos gènes de “Transitionistes“). Il applique sur les panneaux, les couleurs des pots de peintures sortis du fond du garage d’Odile. On ressource… 

On décide de réaliser les graphismes à la mode « scrapbooking » sur les panneaux…  Chacun aide à distance, imprime une partie, découpe des impressions…  cherche la bonne taille proportionnelle…  Eric assemble le tout et colle… 

Et hop ! les premiers panneaux prennent vie…  Pour le premier Répar Vélo de 2021, on réalise les 2 panneaux… 

On applique un film plastique par dessus pour les rendre étanches et résistants aux multiples manipulations mensuelles… Toutes les étapes, les questions, les solutions sont partagées quasiment au quotidien sur Whatsapp… 

En parallèle,  Lydia a décoré son vieux vélo…  sa déco reste secrète, sans la partager pour faire la surprise…  

Et Hop ! C’est le premier Répar’Vélo décoré de l’année, premier test grandeur nature, rue de la république :   

  Lydia nous dévoile son vélo.

Aucune description de photo disponible.

Après ce premier résultat très encourageant, malgré le froid glacial, 2 passants ont vu les panneaux et sont venus au Répar’Vélo : l’un apporte les 2 vélos du couple qui avaient été stockés depuis des années. Ils avaient besoin d’une grosse révision générale pour repartir en toute sécurité et une autre personne est venue avec le vélo cassé de sa petite fille…  un bon début… parmi les 8 vélos réparés cette séance. 

Test concluant, on lance la Phase 2, les derniers panneaux sont réalisés dans la foulée avec la même technique de scrapbooking…    

On lance une troisième étape : La création en groupe des décorations pour les deux autres vélos exposés, afin de réaliser un esprit encore plus festif de la rue de la République…  

Eric trouve la technique de la découpe des bouteilles d’eau plastique pour réaliser des fleurs à pétales …   Encore une fois, on recycle, et même mieux, on ressource…   

Bénédicte, Odile, Armel (et un peu sa mère) réalisent suivant leurs inspirations ces belles couleurs qui donnent la joie et l’esprit du printemps à ces fleurs et à nos vélos d’exposition.

Odile assemble les fleurs pour réaliser des bouquets dans un panier, ou elle les colle sur des briques de lait (Et oui on a l’esprit de ressourcerie !!! ). On les accroche sur les guidons où le porte bagage des vélos pour les rendre festifs, avec de belles couleurs joyeuses et flamboyantes.   

MERCIIIIIIIII à tous les membres de ce nouveau groupe « Vélo » au sein de l’association qui se sont énormément investis pour ajouter de la couleur et de la joie au Répar’Vélo tous les mois …

_____Article rédigé par Eric P_____

____________________

Le Répar’Vélo à Beynes

Pascal organise un Répar Vélo avec sa bande de copains bénévoles tous les deuxièmes samedis de chaque mois à Beynes  👍  Il se déroule rue des clos, de 10H à 12H30, pour qu’on roule tous en vélo avec plaisir et sécurité.  

Mais c’est quoi un Répar vélo ? 

C’est le principe du Café Réparation : un atelier où des bénévoles aident à réparer des objets… Ici, c’est tout ce qui a deux roues : bicyclette, VTT, route, ville, VAE, tandem …  

Vous apportez les pièces, votre vélo et l’équipe de bénévoles réparent, diagnostiquent, vous aident pour trouver les bonnes pièces… afin de remettre sur roues vos bicyclettes. 

Le plus souvent, ces 2 roues ne sont plus utilisés, à cause d’un petit problème mécanique…  La principale motivation de Pascal et de sa bande de copains est de voir se réveiller tous ces vélos qui dorment dans les garages beynois, suite à des petits problèmes techniques. Ainsi, tous les beynois pourront avoir le plaisir de se déplacer à vélo avec plaisir et en sécurité…  

Beynes En Transition soutient le Répar’Vélo. Ces vélos décorés rue de la République (centre village de Beynes) et les panneaux qui indiquent l’événement, ont été réalisés par les membres de notre association. On s’est unis pour réaliser une signalisation sympa et festive afin de soutenir Pascal et sa bande de copains pour vous faire connaître un peu plus l’évènement, et donner des couleurs de « Fêtes du vélo » à notre commune, chaque mois, le jour de l’événement…    

Si vous aussi, vous souhaitez aider Pascal, vous pouvez le faire en lui proposant toutes les pièces de vélos qui dorment dans votre garage ou autres, vos vieux vélos même cassés afin qu’on puisse récupérer les pièces détachées. Ainsi, vous aidez d’autres à rouler en vélo, mais aussi à réduire vos déchets car nous utiliserons au maximum toutes les pièces.    

Si vous avez des pièces à donner, contactez : l’association Beynes En Transition sur ce site ou sur nôtre Facebook ou écrivez directement à Pascal à l’adresse : reparvelobeynes_Arobase_wanadoo.fr

Notre association soutient cette activité car elle aide la mobilité douce et respectueuse de l’environnement, grâce au développement de la pratique du vélo, et permet aussi le recyclage de nombreux kilos de matériels qui ne terminent pas dans les encombrants ou la déchetterie… Ainsi tous ces kilos de métal ou de caoutchouc retrouvent une nouvelle vie… 

Article rédigé par Eric Pandolfi

Extrait de Facebook : Avis des visiteurs

Le Défi Energie, vous connaissez ?

Le Défi Energie, c’est un COQ (ou plutôt un QQOQCCP)

Quoi : le Défi Energie est un concours (gratuit et sans engagement) d’économies d’énergie dont l’objectif est de démontrer que tous ensemble, il est possible de lutter efficacement contre les émissions de gaz à effet de serre. 

Qui : toute les membres de la famille peuvent participer, aussi bien les adultes que les enfants

Où : chez soi, à la maison mais il est aussi possible de participer aux évènements qui jalonnent le défi : évènement de lancement, de mi-parcours et de clôture. L’occasion de renforcer ses connaissances de façon ludique et d’échanger avec les autres participants

Quand :  du 1er décembre au 30 avril, il suffit de relever ses compteurs d’énergie (gaz, électricité), mais aussi fioul et bois/granulés

Comment : en réduisant nos consommations d’énergie grâce à une suggestion de 100 éco gestes que chacun pourra s’approprier sans renoncer à son confort

Combien : un objectif de réduction de -8% de sa consommation d’énergie dès la première année avec pourquoi pas l’idée d’aller plus loin grâce à des travaux plus conséquents

Pourquoi : parce que les petites rivières font les grands fleuves, parce nous voulons lutter contre le changement climatique à l’échelle locale 

Ce défi se déroule chaque année sur la saison hivernale au niveau national. Le rôle de Beynes en Transition est de le relayer localement et d’en assurer la promotion auprès de la population.

Il permet aux citoyens de s’investir à leur échelle dans la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Cette animation conviviale vise à modifier les comportements individuels et collectifs du quotidien, en adaptant ses pratiques grâce à des accompagnements et des conseils

Article rédigé par Hervé BRETAGNE

Affiche réalisée en 2020 par Morgan SEVENO

Pouces d’Yvelines : vers de nouveaux horizons.

L’appli est disponible gratuitement sur Apple Store et Play Store

La création de Pouces d’Yvelines a permis grâce au soutien de la région IDF et de la fondation MACIF, de promouvoir et de mettre en place le dispositif Rezo Pouce dans les Yvelines.

Si le travail des bénévoles des 2 associations Beynes en Transition et Villages d’Yvelines en Transition a permis de fédérer de nombreuses communes, le moment était venu de prendre des décisions propres à permettre à Rezo Pouce de passer à la vitesse supérieure sur les Yvelines.

Après avoir rencontré une majorité de communautés de communes et communautés d’agglomération en relation directe avec notre territoire, il s’est avéré que notre structure, très efficace car très agile pour promouvoir le dispositif, montrait ses limites pour contractualiser avec ces EPCI.

Avec plus de 600 utilisateurs et une vingtaine de communes dont la plupart sur notre communauté de communes, nous avons proposé à Cœurs d’Yvelines de prendre cette activité. C’est chose faite depuis avril 2019.

Si aujourd’hui le dispositif n’est toujours pas déployé sur la totalité de la dizaine de communes restantes de la CCCY, REZO POUCE continue sa croissance sur la France avec plus de 2 000 communes couvertes. Cette progression malgré les conditions liées à la pandémie que nous connaissons n’est pas remise en cause pour l’année à venir.

Rezo Pouce s’est renforcée au fil du temps et propose de nouveaux services dérivés de son principe de base : le covoiturage malin de proximité !

Alors n’hésitez pas à vous rendre sur le site de Rezo Pouce pour vous inscrire et découvrir l’actualité de ce mode de transport solidaire.

Quant à Pouces d’Yvelines, les associations et mairies réfléchissent à trouver un nouveau type d’actions, la volonté « commune » étant de continuer à pérenniser ce mode de collaboration étroit entre associations et collectivités.

https://www.rezopouce.fr/page/villes-du-reseau

Auteur de l’article : Armel PITOIS

Le jardin du collège à Beynes : Un atelier pédagogique

A l’automne 2019, Mme Harel, principale au collège François Rabelais de Beynes, nous a sollicité pour participer à un atelier pédagogique, consistant à la création d’un jardin dans le patio du collège. Une première réunion d’initialisation du jardin avec Mme Harel, M. Riguidel gestionnaire du collège, M. Charles le chef cuisinier, Mme Sophie Reuter professeur, d’autres membres de l’encadrement et des élèves. L’emplacement proposé est d’une surface d’environ 400m². Dans le passé, ce terrain a été cultivé, mais aujourd’hui la nature a repris ses droits. 

L’objectif de cet atelier est de sensibiliser les jeunes élèves au jardinage, au respect de la nature et de notre environnement. Il faut amener les élèves à considérer que ce jardin est leur jardin. Les élèves seront encadrés par des professeurs référents. Nous, les intervenants extérieurs et l’association Bien à Beynes, sommes là pour faire partager notre expérience et les guider dans les choix. Nous devons rester humbles et être à l’écoute des élèves. 

Les ateliers ont lieu à la pause déjeuner le lundi et le jeudi, chaque semaine. Les élèves sont volontaires.  

Nos règles sont les principes de la permaculture. Le mot permaculture est souvent ramené à une simple technique de jardinage, mais ce n’est pas que ça. La permaculture est un projet politique d’avenir.

L’éthique de la permaculture peut se résumer en 3 points :

  • Prendre soin de la terre en cessant d’exploiter le monde et redécouvrir comment l’habiter
  • Prendre soin des êtres vivants : convergence ou complémentarité des inégalités environnementales et sociales. Les uns nourrissent les autres
  • Distribuer les surplus. Sortir de la consommation systématique et marchande en les distribuant.

 Ce jardin ne sera pas un simple potager. Nous allons y développer des carrés pour cultiver des légumes, des plates-bandes comportant des fleurs mellifères pour attirer les insectes, une zone de composteurs, ultérieurement nous envisageons une mare qui permettra aux insectes et oiseaux de se désaltérer, des arbres fruitiers. Il est prévu de faire des nichoirs, un hôtel à insectes.

Le collège dispose d’un petit budget pour acheter du matériel, mais toujours dans l’esprit permaculteur, nous allons solliciter les familles pour obtenir des dons de graines, de plants, d’outils inutilisés, de fumier, de paille…  Dans un second temps, nous pourrons faire nos propres graines et plants.

Cet atelier est très enrichissant pour tout le monde. Les élèves apprennent des intervenants extérieurs. La relation entre professeur et élèves est modifiée et certains professeurs découvrent de nouvelles facettes des élèves. En tant qu’intervenant extérieur, j’ai beaucoup appris des jeunes, de leurs aspirations, des liens se créent.  

Les bénévoles intervenants extérieurs sont : 

Dominique Chaigne 

Noëlle Proust (BET) 

Matthias Conoy (BET)

Michel Chartier (BET)  

Article rédigé par Dominique Chaigne

Ensemble, Adoptons les bons réflexes RECYCLAGE et RESSOURCERIE !

« Adopte plus qu’un objet » c’est l’histoire d’un monde qui va mal parce qu’il jette à tout va.  Objets, hommes, femmes, exclus … Le broyeur de la société de consommation ne connaît pas de limites.  Face à l’absurdité d’un modèle inhumain, « Adopte plus qu’un objet » incite à porter un autre regard sur les objets et sur le monde.

UNE RESSOURCERIE, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Chacun a chez soi des objets qui dorment au fond d’un tiroir, d’un garage, d’un grenier, d’une cave jusqu’au jour où la décision est prise de s’en débarrasser. Mais pourquoi les jeter s’ils sont encore en bon état ? En les confiant à une ressourcerie près de chez soi, ils seront utiles à d’autres parce qu’ils sont remis en état si nécessaire, fonctionnels ou tout simplement beaux, rares, vintage…

Je change de meuble que faire de l’ancien encore en bon état ?

Je relook  mon appartement: où trouver la déco vintage ?

Mon enfant a grandi : que faire de ses jouets en bon état ?

Mon ancien frigo fonctionne encore, que faire ?

Créatrices de nouveaux emplois non délocalisables, les Ressourceries sont à la fois des espaces-boutiques, des ateliers de bricolage et créatifs, des lieux d’échange, d’expo de créations et peut-être parfois aussi des lieux de sensibilisation aux enjeux de la transition.

UNE RESSOURCERIE, COMMENT ÇA MARCHE ?

Collecter, valoriser, distribuer et sensibiliser sont les 4 fonctions d’une ressourcerie.

Image, source : L’appel d’Être

Le terme « Ressourcerie » est encadré par un cahier des charges national porté par le Réseau national des Ressourceries. Il impose essentiellement :

  1. La collecte non sélective de tous les biens du quotidien : peu importe leur état
  2. La mise en place de dispositifs de sensibilisation à l’environnement et à la réduction des déchets.
  3. La professionnalisation de l’activité par l’emploi de salarié(e)s

Pour en savoir plus, vous pouvez aller ici : https://www.appel-detre-magazine.com/2018/10/19/au-coeur-des-ressourceries

Rédacteur de cet article : Eric Pandolfi

La boîte à livres

Connaissez-vous le principe de la boîte à livres ? Rien de plus simple !

Une boîte à livres est un lieu d’échange de livres sans contrepartie.

Écologique, sociale, culturelle, une boîte à livres est accessible 24h sur 24 et 7 jours sur 7, sans abonnement, ni inscription.

Elle fonctionne grâce à la participation citadine, d’individus s’arrêtant, se croisant et se rencontrant.

Article et dessins réalisés par Morgan SEVENO, Odile SELME et Lydia QUELLIER