Visite de la maison de paille de Come Morize, exploitant agricole

La maison en cours d’achèvement. Des baies vitrées au sud-est .

La maison en cours d’achèvement. Des baies vitrées au sud-est .

Conversation

« Cette idée m’est venue à l’adolescence, c’était un rêve : pourquoi utiliser tout ce carbone pour faire une maison, alors que la paille est déjà là dans l’exploitation ? Stocker de la paille, la mettre dans les murs, et même qu’elle porte le toit de la maison, quoi de mieux ?

Il a fallu un certain temps pour obtenir les autorisations de la communauté de communes; en effet étant donné la différence du prix du terrain entre un terrain agricole (le mien) et un terrain constructible, il y a eu beaucoup de fraudes, l’habitat de l’agriculteur étant « toléré » sur les parcelles agricoles…Certains ont fait des montages financiers, puis ont déposé le bilan et revendu l’habitation à prix d’or. Ceci n’est évidemment pas du tout mon cas ; pour moi, c’est la maison de toute une vie, et c’est d’ailleurs pour ça qu’elle est de plain–pied ; j’ai pensé à nos vieux jours, quand nous ne pourrons plus monter d’escaliers, Anaïs et moi.

 

Nous avons trouvé sur Chartres un architecte spécialisé dans les maisons en paille ; c’était une première pour lui car il n’avait encore jamais construit de maison avec paille porteuse avec ossature bois, et donc il était ravi de nous aider. Nous n’avons pas obtenu de subvention, puisque ce n’était pas une rénovation ; le prix de revient hors finition est assez cher, environ 235 000 euros, mais un peu moins élevé que le prix d’une maison en bois.

En 2014 donc, nous avons obtenu le permis de construire, à la fin du mois de mai. Il s’agit d’une construction hybride, c’est-à-dire qu’il y a une structure porteuse pour le toit, en plus des ballots de paille. Ce sont de gros ballots de 82 à 90 cm de long ; il a d’ailleurs fallu les retailler sur 8 cm, ce qui a engendré des frais supplémentaires ; sans doute des ballots de 60 cm auraient-ils suffi.

Nous avons fait un calcul de descente de charge, pour prévoir l’écrasement des ballots sous le poids de la toiture, et on a compressé mécaniquement les ballots au maximum. Tous les ballots sont sanglés en haut, en bas, sur les côtés ; il y a une lisse en haut. La paille est recouverte de cloisons qui participent à l’inertie de la maison ; le revêtement est un enduit de corps (terre-paille -5cm) et un enduit de finition (terre-chaux-2cm).

Le côté des murs porteurs en paille…

Le côté des murs porteurs en paille…

 En vidéo

L’inertie de la maison est très importante ; aujourd’hui, les températures sont négatives, or la maison n’a pas été chauffée depuis plusieurs jours ; vous pouvez constater que le séjour-cathédrale est à 13° et les chambres à 17°C. Quand les températures sont négatives, la maison perd seulement un degré par jour sans chauffage…Et pourtant, comme les carreaux sont sales pour l’instant, ils perdent 30% de leur efficacité. Toute la façade sud-est est en baies vitrées ; le soleil permet d’accumuler la chaleur qui entre dans la maison, dans les murs ; les cloisons intérieures, dans lesquelles est insérée de la ouate de cellulose, sont en gypse ; ces plaques sont efficaces pour l’insonorisation et favorisent l’inertie ; de plus, la maison restitue cette chaleur la nuit…

Pour ne pas risquer d’avoir trop chaud l’été, et nous protéger des rayons du soleil, nous avons fait de grands débords de toit de 1m50. Nous voulons d’ailleurs faire une terrasse sur toute la longueur de la maison.

En plus de cela, comme la maison est parfaitement étanche, qu’il n’y a pas de courants d’air, le froid n’entre pas. Pour l’aération, comme nous avons posé de nombreux velux, nous pouvons faire des courants d’air si nous le voulons. Au cas où, nous avons posé une VMC, que nous ne pensons pas vraiment utiliser.

Et pour nous souvenir que nos murs sont en paille, nous avons des fenêtres de vérité ; qu’est-ce que c’est ? Voyez ici, ce ne sont pas des décorations ; il n’y a pas d’enduit à ces deux endroits, et, à travers, l’ouverture vitrée, nous voyons la paille.

Sympa, comme décoration, non ?

Une fenêtre de vérité…

Une fenêtre de vérité…

Un seul poêle à bois (3kwh) dans la grande pièce sert à chauffer la maison. Il suffira largement. Pour l’eau chaude, j’ai installé un ballon  thermodynamique de 300l  qui prend l’air extérieur, et parfois, si cela ne suffit pas, utilise de l’électricité, ce qui sera rare.

Poele paille

Au lieu de faire un vide sanitaire, j’ai fait mettre sous la maison une dalle étanche, avec du sable, des plaques de polystyrène, pour que l’humidité ne remonte pas. Des plaques protègent également le tour de la maison.

La toiture est en bacalu, il n’y a pas de tuiles.

La station phytosanitaire…en voie d’achèvement

La station phytosanitaire…en voie d’achèvement

 

Des détails sur les dimensions de la maison ?

La longueur de la maison est d’environ 35m, ce qui correspond à une surface totale de 127 m². La grande pièce fait 54 m², la chambre des parents 16 m² et les trois chambres d’enfants 11m² chacune, sans compter les deux salles de bains. Oui, nous souhaitons avoir trois enfants.

Pour que les enfants puissent réaménager leur chambre plus tard, à l’adolescence par exemple, avoir éventuellement un canapé, un bureau, une télévision en bas, j’ai fait poser des mezzanines sur lesquelles on pourra installer des couchages deux personnes et des rangements supplémentaires. Cela rajoute plusieurs m².

On va laisser le bois brut, sauf sur les bancs qui bordent les fenêtres, un produit spécial va être appliqué par le peintre pour le protéger.

chambre enfant

Ce qui est passionnant, c’est que l’espace change au fur et à mesure de l’avancement des travaux. On croit que c’est petit, puis cela paraît grand ; dans notre chambre, on peut se rend compte de l’épaisseur des ballots de paille, au-dessus de la lisse.

chambre parents paille

Est-ce que la maison des trois petits cochons risque de prendre feu ?

En bien non, pas du tout ; on ne craint pas le feu, car la compression des ballots est telle que la combustion en serait extrêmement lente ; quant aux rongeurs, impossible de pénétrer dans ce sanctuaire plus dur pour eux que du béton…

Voilà, vous avez visité la maison de mes rêves, que j’aurais déjà dû finir …en décembre 2014…Mais, patience, quand elle sera finie, ce sera un rêve réalisé.

 

Nous remercions chaleureusement Côme de nous avoir consacré de son temps, et surtout un dimanche.

Isabelle et Hervé ramboz

Dimanche 22 février 2015, Ancoigny (78)

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. Mon entreprise construit 1 maison en paille par mois recouverte d enduit d argile en interieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  • Mentions légales

    Beynes en Transition est une association loi 1901,
    1901 N° W782004223
    N° SIRET : 814 599 940 000 16

    Vous pouvez contacter Beynes en Transition :

    - par voie électronique à l’adresse suivante : Contact@beynesentransition.fr

    - par voie postale à l'adresse suivante: 4 rue de Bretagne 78650 Beynes