février 2021

Notre équipe se mobilise pour donner un air de fête au Répar’Vélo de Pascal.

Notre motivation est simple : faire mieux connaître l’atelier de bénévole pour qu’un maximum de Beynois sortent leurs vélos qui dorment au fond des garages. Souvent, ils ont simplement des petits soucis mécaniques ou de sécurité. Ainsi, les voitures restent de plus en plus dans le garage pour les petits trajets.  

Pendant le confinement en novembre 2020, on se retrouve en visio pour réfléchir et trouver ensemble les idées : 

On définit les objectifs :  

  • Signaler sur la rue de la République, le lieu du Répar Vélo + Parking. 
  • Expliquer le but de l’événement à tous les passants.
  • Animer notre village par une ambiance festive : “La fête du vélo” une matinée tous les mois.

Où ? :   Dans le centre du Village, essentiellement rue de la république pour signaler l’événement rue des Clos, juste à côté, mais dans une petite rue écartée du grand passage.   

Quand : le matin de l’événement.  

Comment : Disposer des vélos décorés afin d’être bien visibles et donner un esprit festif, le long de la rue de la République (fort passage) avec de grands panneaux indiquant : Atelier Bénévole, le lieu et comment s’y rendre…      

Action !

Seul un petit groupe (COVID oblige…) se retrouve un samedi matin, rue de la République, pour définir les positions des vélos et la taille des panneaux  : 

Seconde rencontre par visio (Eh oui la COVID est toujours autour de nous…),  on définit le « qui fait quoi »… en fonction des initiatives et des propositions de chacun. 

Pour imaginer le graphisme, le rendu des couleurs,  les proportions des panneaux, on réalise des “maquettes informatiques” qu’on se partage.

Michel découpe des panneaux de publicité récupérés à la taille définie (c’est bien dans nos gènes de “Transitionistes“). Il applique sur les panneaux, les couleurs des pots de peintures sortis du fond du garage d’Odile. On ressource… 

On décide de réaliser les graphismes à la mode « scrapbooking » sur les panneaux…  Chacun aide à distance, imprime une partie, découpe des impressions…  cherche la bonne taille proportionnelle…  Eric assemble le tout et colle… 

Et hop ! les premiers panneaux prennent vie…  Pour le premier Répar Vélo de 2021, on réalise les 2 panneaux… 

On applique un film plastique par dessus pour les rendre étanches et résistants aux multiples manipulations mensuelles… Toutes les étapes, les questions, les solutions sont partagées quasiment au quotidien sur Whatsapp… 

En parallèle,  Lydia a décoré son vieux vélo…  sa déco reste secrète, sans la partager pour faire la surprise…  

Et Hop ! C’est le premier Répar’Vélo décoré de l’année, premier test grandeur nature, rue de la république :   

  Lydia nous dévoile son vélo.

A l’entré de la Rue des Ecoles

Après ce premier résultat très encourageant, malgré le froid glacial, 2 passants ont vu les panneaux et sont venus au Répar’Vélo : l’un apporte les 2 vélos du couple qui avaient été stockés depuis des années. Ils avaient besoin d’une grosse révision générale pour repartir en toute sécurité et une autre personne est venue avec le vélo cassé de sa petite fille…  un bon début… parmi les 8 vélos réparés cette séance. 

Test concluant, on lance la Phase 2, les derniers panneaux sont réalisés dans la foulée avec la même technique de scrapbooking…    

On lance une troisième étape : La création en groupe des décorations pour les deux autres vélos exposés, afin de réaliser un esprit encore plus festif de la rue de la République…  

Eric trouve la technique de la découpe des bouteilles d’eau plastique pour réaliser des fleurs à pétales …   Encore une fois, on recycle, et même mieux, on ressource…   

Bénédicte, Odile, Armel (et un peu sa mère) réalisent suivant leurs inspirations ces belles couleurs qui donnent la joie et l’esprit du printemps à ces fleurs et à nos vélos d’exposition.

Odile assemble les fleurs pour réaliser des bouquets dans un panier, ou elle les colle sur des briques de lait (Et oui on a l’esprit de ressourcerie !!! ). On les accroche sur les guidons où le porte bagage des vélos pour les rendre festifs, avec de belles couleurs joyeuses et flamboyantes.   

MERCIIIIIIIII à tous les membres de ce nouveau groupe « Vélo » au sein de l’association qui se sont énormément investis pour ajouter de la couleur et de la joie au Répar’Vélo tous les mois …

_____Article rédigé par Eric P_____

____________________

Ensemble, adoptons les bons réflexes : RECYCLAGE et RESSOURCERIE !

« Adopte plus qu’un objet » c’est l’histoire d’un monde qui va mal parce qu’il jette à tout va. 

Objets, hommes, femmes, exclus … Le broyeur de la société de consommation ne connaît pas de limites.  Face à l’absurdité d’un modèle inhumain, « Adopte plus qu’un objet » incite à porter un autre regard sur les objets et sur le monde.

UNE RESSOURCERIE, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Chacun a chez soi des objets qui dorment au fond d’un tiroir, d’un garage, d’un grenier, d’une cave jusqu’au jour où la décision est prise de s’en débarrasser. Mais pourquoi les jeter s’ils sont encore en bon état ? En les confiant à une ressourcerie près de chez soi, ils seront utiles à d’autres parce qu’ils sont remis en état si nécessaire, fonctionnels ou tout simplement beaux, rares, vintage…

Je change de meuble que faire de l’ancien encore en bon état ?

Je relook  mon appartement: où trouver la déco vintage ?

Mon enfant a grandi : que faire de ses jouets en bon état ?

Mon ancien frigo fonctionne encore, que faire ?

Créatrices de nouveaux emplois non délocalisables, les ressourceries sont à la fois des espaces-boutiques, des ateliers de bricolage et créatifs, des lieux d’échange, d’expo de créations et peut-être parfois aussi des lieux de sensibilisation aux enjeux de la transition.

UNE RESSOURCERIE, COMMENT ÇA MARCHE ?

Collecter, valoriser, distribuer et sensibiliser sont les 4 fonctions d’une ressourcerie.

Image, source : L’appel d’Être

Le terme « ressourcerie » est encadré par un cahier des charges national porté par le Réseau national des Ressourceries. Il impose essentiellement :

  1. La collecte non sélective de tous les biens du quotidien : peu importe leur état.
  2. La mise en place de dispositifs de sensibilisation à l’environnement et à la réduction des déchets.
  3. La professionnalisation de l’activité par l’emploi de salarié(e)s.

Pour en savoir plus, vous pouvez aller ici : https://www.appel-detre-magazine.com/2018/10/19/au-coeur-des-ressourceries

Rédacteur de cet article : Eric Pandolfi