Transition

Projection-débat le dimanche 29 avril

A partir de 14h30 à la Barbacane à Beynes, les associations Beynes en Transition et Villages d’Yvelines en Transition vous présenteront le film « Qu’est-ce qu’on attend ? »
Venez nombreux pour voir ou revoir ce film porteur d’avenir !

REPAR’CAFE VOUS CONNAISSEZ?

Le vélo du petit dernier ne tourne plus rond, votre grille-pain a des sautes d’humeur, ou votre taille-haie est fâché avec vous. Donnez-leur encore une chance.

Vous serez accueillis samedi matin par une équipe joyeuse qui vous apprendra à jouer les Mac Gyver. Ca se passe à Jouars à l’ancienne mairie annexe.

Flyer Répar'Café_juin

OASIS NATURE

PARTICIPER VOUS AUSSI A VOTRE NIVEAU

Vous apprendrez tout ce que vous pouvez mettre en place autour de vous pour créer un petit morceau de paradis et que s’installe la biodiversité sous votre fenêtre, en feuilletant le dépliant – cliquez sur l’image :

Préserve_biodiv__-_A3

 

 

Vous pouvez si vous le souhaitez soutenir cette initiative à titre personnel.

 

 

 

logo-humanité et biodiversité

Hubert Reeves le bien connu astro-physicien est à l’initiative de cette association et de ce mouvement, il vous livre sa pensée dans un article du Parisien ici.

Modifications du climat-GIEC

Le GIEC :

Beaucoup en entendent parler, beaucoup moins lisent leur rapport…

Extrait de leur page d’accueil :

« Conscients du problème que pourrait poser le changement climatique à l’échelle du globe, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) ont créé, en 1988, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Le GIEC est un organe intergouvernemental qui est ouvert à tous les pays membres de l’ONU et de l’OMM. Le GIEC a pour mission d’évaluer, sans parti pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d’ordre scientifique, technique et socio-économique qui nous sont nécessaires pour mieux comprendre les fondements scientifiques des risques liés au changement climatique d’origine humaine, cerner plus précisément les conséquences possibles de ce changement et envisager d’éventuelles stratégies d’adaptation et d’atténuation. Il n’a pas pour mandat d’entreprendre des travaux de recherche ni de suivre l’évolution des variables climatologiques ou d’autres paramètres pertinents. Ses évaluations sont principalement fondées sur les publications scientifiques et techniques dont la valeur scientifique est largement reconnue. L’une des principales activités du GIEC consiste à procéder, à intervalles réguliers, à une évaluation de l’état des connaissances relatives au changement climatique. Le GIEC élabore aussi des rapports spéciaux et des documents techniques sur des sujets qui nécessitent des informations et des avis scientifiques indépendants et contribue en outre à la mise en œuvre de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) par ses travaux sur les méthodes à appliquer pour les inventaires nationaux de gaz à effet de serre. Le GIEC définit actuellement les grandes lignes du Cinquième Rapport d’Evaluation (AR5), qui paraîtra en 2014. Comme ce fut le cas dans le passé, les grandes lignes sont élaborées selon des modalités précises auxquelles doivent se conformer des spécialistes du changement climatique de toutes les disciplines et des utilisateurs des rapports du GIEC, en particulier les représentants gouvernementaux. Les grandes lignes seront présentées à la trente et unième Assemblée plénière du GIEC et aux sessions de ses trois groupes de travail, qui se réuniront à Bali, Indonésie, du 26 au 29 Octobre 2009. Le GIEC est aussi en train d’élaborer deux Rapports spéciaux. Un Rapport Spécial sur “ Les Sources d’énergie renouvelables et les mesures d’atténuation du changement climatique” devrait être prêt en 2010. Le Rapport spécial sur la gestion des risques d’événements extrêmes et de catastrophes en vue d’une meilleure adaptation aux changements climatiques est aussi en préparation et va sortir en 2011.

Leur site :

http://www.ipcc.ch/home_languages_main_french.shtml

Leur dernier rapport :

http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/ONERC_SPM_V3b.pdf

 

Modifications du climat-METEO France

Une institution publique:

Météo France :

Rendons hommage à notre établissement public (*) qui nous informe au quotidien sur les prévisions météo. Mais savez-vous que ce site regorge d’informations sur d’autres activités comme la climatologie et les conséquences des activités de l’homme sur le climat ?

Extrait de leur page d’accueil :

Météo-France est le service météorologique et climatologique national. Sa mission première consiste à assurer la sécurité météorologique des personnes et des biens. Elle se traduit notamment par l’élaboration d’une carte de vigilance météorologique signalant les phénomènes dangereux, leurs conséquences et les précautions à prendre pour se protéger. Le dispositif de Vigilance météorologique est complété en métropole par des bulletins marine et des bulletins d’estimation du risque d’avalanche, et outre-mer, par un système de veille et d’alerte cyclonique.

Les missions de base de Météo-France comprennent :
– le développement et la maintenance d’un réseau d’observation
– la collecte et le traitement de données climatologiques
– la prévision du temps
– l’élaboration de projections climatiques
– la recherche dans les domaines de la météorologie et du climat.

Leur site :

Meteo France

Les chercheurs de Météo-France ont développé des modèles numériques régionaux. Les résultats sont accessibles sur le site Drias, les futurs du climat .

 

* :« Etablissement public à caractère administratif (EPA) depuis 1993, Météo-France est placé sous la tutelle du ministère chargé des Transports. »